Voici un reportage exclusif pour Druuna.net sur l'équipe d'Artematica réalisé par Yuma Decaux, un grand merci à lui :-)
Visite à ARTEMATICA :
Nous voilà dans la ville de Chiavari, une petite ville tranquille de la Riviera Italienne. C'est une ville comme les autres ou les parcs et magasins sympathiques abondent sur la place principale. En arrivant sur la cour de Dante, nommée d'après l'écrivain tant aimé des étudiants en FAC, nous parvenons à la portière qui héberge la douzaine de techno-piles qui nous concocte la première d'une série érotico-futuriste en digital: Morbus Gravis.
l'equipe d'artematica   
Nous sommes accueillis très chaleureusement par Giorgio, le spécialiste en Flash et notamment la mascotte de l'équipe ARTEMATICA. Il nous mène au bureau du directeur, et nous sommes parties pour une petite introduction de mesure. Je demande d'abord si tout va bien avec le jeu, et surprise sans surprise, il me répond avec un peu de gêne: " Ca sera prêt dans le mois de septembre, le 6 pour plus de détail." Cette réplique me donne deux interprétations de ce qui est.

Un, ils ne sont pas encore entièrement satisfaits par le résultat de deux ans de travail. Deux, ils sont en train de tester tous les trous ou bugs susceptibles a apparaître. Apres un court échange de mots et de blagues qui ne sonnent pas bien dans les deux langages, nous sommes menés à voir le jeu lui-même dans une salle de l'autre cote de la porte d'entrée.

Le programmeur en chef et son associé nous accueillent également avec grand enthousiasme et le premier ajuste le grand moniteur pour ce qui est la première rencontre avec le monde digital, interactif de Druuna.
background 3d    capture intro    auteur
Tout d'abord, le jeu est vraiment un hybride entre "Alone in the Dark" et un film non-interactif. Une intro nous fait marcher dans une salle ou Druuna est allongée sur une chaise du style outil de Gynéco. La camera ajuste la scène sur une console qui sera le menu principal. De la, on peut commencer à activer la mémoire sensorielle de Druuna et visiter chaque lieu du premier tome de la série. Il faut passer chaque section du vaisseau inter-spatial avant de pouvoir passer a l'autre et la sauvegarde est pénalisée par ce que le programmeur appelles "la tension nerveuse" de Druuna. Si elle a trop de cette tension, le jeu s'arrête et il faudra recommencer.


Le décor du jeu est très bien fait, il nous fait vraiment penser au monde original de Serpieri avec tous les coins poussiéreux, décadents d'un astronef sans destination particulière. Les décors ont été réalisés en 3d studio max. Et le talent de l'équipe s'illustre de manière brillante.

Le système d'animation est aussi assez avance, avec Druuna penchant ses hanches a chaque pas et son buste qui tombe et remonte également avec une lucidité enivrante. Le seul reproche que je pourrai avoir est le jean qu'elle porte, qui me semblait comme une deuxième peau plutôt qu'un support vestimentaire. Cependant, j'ai demande à l'occasion a notre ami Giorgio si Druuna allait être habillée autrement. Me rassurant qu'elle sera habillée différemment au cours du jeu, nous passons à une autre scène vidéo… impressionnante.

Apres environ une heure de preview et de tests des mécanismes, je suis généralement satisfait par le déroulement des événements et les scènes différentes qui projettent assez loyalement l'idée originale du Maestro Serpieri.

Une chose qui pourrait déranger les die-hards d'action, ce titre n'en a ainsi dire Presque pas, a part les quelques puzzles parsemés dans les niveaux et les seins de Druuna qui retombent vraisemblablement quand on la fait sauter *ahem*… Mais pour ceux qui veulent vivre en mouvements l'épopée de la charmante fifille, originaire de L'Inde D'Amérique (Une mention du Directeur D'ARTEMATICA), ils ne seront que satisfaits par le nombre énorme de scènes réalisées et par le fait que l'héroïne sera munie de ses mensurations de déesse, tout comme le livre 8).

ingame 3d    ingame 2    ingame 3    ingame 4
Je prends quelques photos à la dérobée et demandes à toute l'équipe de se présenter pour un portrait de famille. En disant "FORMAGGIO" au lieu de "cheese", nous voilà au point ou je remercie tout le monde pour leur bonne humeur et leur générosité, tout en leur donnant mon folio avec bien sur, des images du tome "CREATURA" que j'ai conçu moi-même…
J'aurai bien aime voir leurs têtes quand ils voient mes images mais il fallait retourner à la gare car nous avons passes près de 2 heures au bureau et leur temps me semble précieux, vu l'importance du projet.

Ce titre sera traduit en six langues et sera publie par Microids.
Aussi merci a Germana pour la traduction, sinon j'aurai compris que le jeu est déjà sorti!
Yuma Antoine Decaux

Commandez le jeu sur Alapage

Accueil Druuna.net :

Publicités sur Druuna.net